Remèdes naturels

Au cours des dernières années, la prise de médicaments à base de plantes est devenue une méthode très répandue pour soulager toute une variété de symptômes et de maladies, sans oublier la douleur.
Si vous choisissez d’utiliser un remède à base de plantes, assurez-vous d’en parler d’abord à votre médecin. Les thérapies à base de plantes peuvent interagir avec d’autres médicaments que vous prenez et provoquer des effets secondaires auxquels vous ne vous attendez peut-être pas.

Une industrie en pleine croissance
Des millions de français recherchent de l’aide pour traiter leurs symptômes médicaux grâce à des thérapies non conventionnelles, ce qui en fait aujourd’hui un marché de plus d’un milliard d’euros par an. Les gens peuvent se sentir plus à l’aise avec l’idée d’un remède “naturel” plutôt que d’aller chez le médecin pour une prescription qui peut parfois sembler plus chimique que naturelle…

Ces médicaments sont également facilement disponibles et ne nécessitent en général pas d’ordonnance.

L’utilisation de plantes médicinales pour traiter des problèmes de santé remonte à 2800 avant J.-C. en Chine. En fait, de nombreux médicaments “modernes” couramment utilisés ont une origine végétale. C’est le cas de l’aspirine, de la digoxine (utilisée pour les problèmes cardiaques) et de la morphine (utilisée pour traiter la douleur).

Soulager la douleur par les plantes
Parmi les nombreux médicaments à base de plantes qui prétendent soulager la douleur, le capsicum, dérivé du piment, a été reconnu par la communauté médicale comme un traitement efficace de certains types de douleur. Cependant, avant de prendre la décision d’utiliser le capsicum, ou tout autre traitement à base de plantes, il est essentiel de discuter avec votre médecin.

Bien que les plantes semblent être sans danger, voici 5 raisons d’être prudent :

Les formulations disponibles ne sont pas réglementées ou étudiées de la même manière que les médicaments d’ordonnance. Bien que des études aient été menées pour évaluer les prétendus bienfaits de certaines herbes, la plupart n’ont pas été prouvés.

Les effets secondaires possibles peuvent être légers ou graves, allant des allergies aux effets sur le foie et le cœur, en passant par l’amincissement du sang.

De nombreuses formulations actuelles contiennent plus d’un ingrédient, ce qui peut augmenter le risque d’effets secondaires ou d’interactions.

La combinaison de la phytothérapie avec des médicaments sur ordonnance augmente le risque d’interactions et d’effets secondaires.

La dose de plantes nécessaire pour obtenir l’effet recherché reste largement inconnue.

Comme vous pouvez le constater, il est important d’informer votre prestataire de soins de santé si vous utilisez des thérapies par les plantes. De nombreuses ressources sont disponibles pour examiner les effets secondaires ou les interactions possibles des médicaments à base de plantes. Profitez de ces ressources, car les étiquettes d’avertissement ne sont pas obligatoires sur les “compléments alimentaires” – la classification des phytothérapies.