L’huile de bourrache apporte différents bienfaits. Ses utilisations remontent à l’Antiquité. De nos jours, elle est souvent utilisée en médecine populaire pour traiter les inflammations, l’acné, l’eczéma et même les douleurs mammaires et la ménopause. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur l’huile de bourrache dans cet article.

Les meilleurs produits à base d’huile de bourrache

Herbes Et Plantes Onagre/Bourrache 200...
Pranarôm | Bourrache Bio - Huile...
Naissance Huile de Bourrache Certifiée...

À quoi sert l’huile de bourrache ?

huile-bourrache-cgoodL’huile de bourrache a de nombreuses utilisations dans la médecine traditionnelle. Elle est couramment utilisée pour combattre les troubles cutanés tels que l’acné, l’eczéma et la rosacée, car elle est riche en niacine ou vitamine B3, connue pour aider à maintenir une peau saine, ainsi que pour son action émolliente et tonifiante.

De même, elle est une source d’acide gamma-linolénique (GLA), lié à des effets positifs sur la pression sanguine, l’hypercholestérolémie et la régulation d’hormones telles que les œstrogènes.

En outre, il existe des preuves anecdotiques qu’elle peut être utilisé dans le traitement d’autres affections telles que l’arthrite, la fatigue surrénale, le diabète, l’épilepsie et la sclérodermie, entre autres.

Composition et avantages potentiels

L’huile de bourrache est une source de composés actifs qui lui confèrent d’importants avantages pour la santé. Voici quelques-uns des composés et des avantages possibles que cette huile peut offrir.

  1. Contient de l’acide linolénique

L’acide linoléique, également appelé acide gamma-linolénique ou GLA, est un acide gras essentiel de la série des oméga-6 qui est converti par l’organisme en prostaglandine E1 (PGE1). Cette molécule fonctionne comme une hormone et réduit l’inflammation associée aux affections cutanées ainsi qu’aux problèmes cardiovasculaires.

L’huile de bourrache a attiré l’attention de beaucoup de personnes pour sa teneur en GLA, car on pense qu’elle a des niveaux plus élevés que toute autre huile fabriquée à partir de graines. Cependant, des recherches supplémentaires sont encore nécessaires.

  1. Peut avoir des propriétés anti-inflammatoires

Selon une étude, la prise quotidienne de 1,8 gramme d’huile de bourrache ou de 2,1 grammes d’huile de poisson peut réduire les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde.

L’étude a également montré que ces huiles peuvent remplacer les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) chez certaines personnes, tout en évitant les effets secondaires associés à leur prise.

  1. Peut traiter l’eczéma

Un examen des études utilisant l’huile de bourrache par voie cutanée a conclu que l’huile de bourrache possède des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires qui peuvent être bénéfiques dans le traitement de l’eczéma ou de la dermatite atopique.

Cependant, un autre examen des études dans lesquelles elle était utilisée par voie orale a noté que l’huile de Borago officinalis n’a montré aucun effet chez les personnes souffrant d’eczéma. On pense donc que la version topique pourrait être plus efficace pour traiter les troubles cutanés que la version orale.

  1. Peut améliorer la croissance des enfants prématurés

Selon une étude, les prématurés qui ont pris une formule complétée par de l’huile de bourrache et de l’huile de poisson ont présenté une croissance et un développement supérieurs à ceux qui ont reçu une formule standard.

  1. Peut aider à soulager les infections respiratoires

Une étude portant sur 146 patients atteints du syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) a montré que ceux qui ont reçu une alimentation par sonde comprenant de l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et de l’acide linoléique (GLA) ont vu leur état s’améliorer et ont passé moins de temps en soins intensifs que ceux qui ont reçu une alimentation standard.

  1. A des propriétés antioxydantes

Il est scientifiquement prouvé que l’huile de Borago officinalis a une activité antioxydante et antimutagène qui peut effectivement inhiber la croissance des cellules cancéreuses.

Une étude en laboratoire suggère que l’huile de bourrache et l’AGL agissent tous deux comme des substances cytotoxiques, raccourcissant ainsi la vie des cellules nocives et prolongeant la vie de l’hôte. Cependant, des études supplémentaires sur ces effets sont encore nécessaires.

  1. Réduit l’accumulation de graisse et la prise de poids

Selon une étude, l’AGL présent dans l’huile de bourrache entraîne une accumulation de graisse corporelle moins importante qu’avec d’autres huiles végétales.

De même, l’accumulation provoquée par le GLA est principalement constituée de graisse brune et non de graisse blanche. C’est important, car les personnes minces ont tendance à avoir plus de graisse brune que celles qui sont obèses ou en surpoids.

Contre-indications et effets secondaires

Les effets secondaires de l’huile de bourrache dépendent de la forme sous laquelle elle est consommée ou utilisée. Les suppléments, par exemple, peuvent provoquer des maux de tête, des ballonnements, des indigestions, des nausées et des vomissements.

En revanche, en cas d’utilisation topique, vous courez le risque de souffrir d’une réaction allergique ou de l’un de ses symptômes, tels que l’urticaire, les éruptions cutanées, les gonflements, les difficultés respiratoires, la fatigue soudaine, entre autres. Dans ce cas, vous devez appeler votre médecin immédiatement.

Certains effets indésirables peuvent être moins fréquents et donc plus graves. Comme certaines formules d’huile de bourrache peuvent affecter le foie, elle n’est pas recommandée pour les patients souffrant d’une maladie du foie ou prenant des médicaments liés à la santé du foie. Vous devez toujours consulter votre médecin avant de l’ingérer.

En outre, il a été démontré qu’une consommation excessive peut avoir des effets néfastes sur la santé. Il existe des preuves scientifiques qu’une femme a été victime de crises d’épilepsie soudaines après avoir ingéré 1 500 à 3 000 milligrammes d’huile de bourrache par jour pendant une semaine.

Bien que ce seul cas ne signifie pas que l’huile de bourrache orale provoque l’épilepsie, il est possible que ce soit le cas, c’est pourquoi il faut être prudent dans sa consommation et son application.

Dosage de l’huile de bourrache et recommandations d’utilisation

Il n’existe pas de dosage spécifique pour la prise ou l’application de l’huile de bourrache. Toutefois, une étude suggère que les femmes allaitantes peuvent prendre entre 230 et 460 milligrammes.

Parallèlement, une recherche a révélé qu’entre 360 et 720 milligrammes peuvent être efficaces pour traiter les affections cutanées chez les adultes de plus de 65 ans.

Toutefois, lorsque vous achetez des compléments oraux, veillez à suivre les instructions du fabricant et, bien sûr, à les consommer sous surveillance médicale. Si vous l’utilisez pour la peau, n’oubliez pas que vous devez le diluer dans une huile de support ; mélangez jusqu’à 12 gouttes par once d’huile de support, qui peut être de l’huile de jojoba ou d’olive.

Quant à l’application, pensez à appliquer une fine couche sur la zone affectée deux fois par jour. Une autre option consiste à enduire l’intérieur d’un T-shirt d’huile et à le coller sur la peau ; cette méthode est particulièrement utile pour les zones telles que le dos.

L’huile de bourrache, un extrait aux bienfaits et usages variés

La bourrache ou Borago officinalis est une plante de la famille des Boraginaceae originaire de la région méditerranéenne. Son huile offre des avantages tels que le traitement de l’eczéma, le soulagement des symptômes des infections respiratoires et même la réduction de l’accumulation de graisse.

Cependant, il faut veiller à ne pas en ingérer des quantités excessives et éviter d’en consommer si vous souffrez d’une maladie du foie ou si vous prenez des médicaments qui affectent cet organe. Avant de le consommer ou de l’utiliser, une consultation médicale est recommandée.